Vroegboekkorting

Verdun - 1916

Les champs de bataille de la Grande Guerre sont difficiles à trouver dans la plupart des endroits, sauf dans les cimetières militaires et les nombreux monuments commémoratifs. Cependant, les champs de bataille de la région de Verdun sont encore tout à fait intacts. Très tôt après la guerre, les autorités françaises ont décidé de transformer les champs de bataille en immenses forêts. De nombreux vestiges tels que des tranchées, des bunkers, des cratères d'impact et des munitions peuvent encore être trouvés dans ces bois.

La bataille de Verdun en 1916 a été sans doute la bataille la plus sanglante de la Grande Guerre. Le mauvais temps a retardé le début de l'attaque allemande jusqu'au 21 février, mais les Allemands ont connu un premier succès après un terrifiant bombardement d'ouragan qui a duré 10 heures.

Les Allemands ont réussi à conquérir le fort de Douaumont dans les trois premiers jours de l'offensive. Par la suite, l'avance allemande a été ralentie, malgré les énormes pertes françaises. Après le lancement de la bataille de la Somme par les Britanniques, l'offensive allemande a été fortement réduite et les Français ont pu commencer à reprendre le terrain perdu.

Lorsque la bataille s'est terminée le 19 décembre, les lignes étaient à peu près dans la même position que lorsqu'elle a commencé. La plus longue bataille de la Grande Guerre, qui a duré 303 jours, a été l'une des plus coûteuses de l'histoire de l'humanité :
377 231 victimes françaises et 337 000 victimes allemandes, soit environ 70 000 victimes par mois.

Hôtel Les Orchidées

Dans un beau parc boisé de 2 ha, à 2 km du centre ville de Verdun et à 4 km des champs de bataille, le gîte Les Orchidées a trouvé sa place. Un environnement exotique et rajeunissant pour cet hôtel familial où un accueil chaleureux vous attend. Derrière la grande façade de l'hôtel, vous trouverez 40 chambres élégantes avec une vue imprenable sur la campagne, un restaurant moderne avec une cuisine traditionnelle, un bar, un salon / salle de télévision pour profiter de moments de détente et une salle de séminaire pour vos réunions de travail ou vos briefings.

JOUR 1

Après le départ à 6h30, nous passons par Arras et Laon pour rejoindre le Chemin des Dames. Il s'agit d'une route spéciale située sur une crête qui s'élève à quelques dizaines de mètres au-dessus des terres environnantes, en pente douce. Cette crête a joué un rôle important pendant la Première Guerre mondiale et, surtout en 1917, les combats y ont été intenses. Nous visitons entre autres le Plateau de Californie, Craonne et la Caverne du dragon. Nous assurons le déjeuner dans le centre de Reims.

Vers 15 heures, nous nous rendons à Verdun, où nous découvrons d'abord les 15 scènes de la vie de Poilus, les soldats de 14-18 ans, dans les couloirs souterrains de la Citadelle Souterraine de Verdun. (Jumper prévu, seulement 7° à l'intérieur) Ensuite, nous sommes attendus à l'hôtel pour le dîner et la nuit.

JOUR 2

Après le petit déjeuner, nous nous rendons au très intéressant Mémorial de Verdun, le musée qui explique parfaitement la bataille de Verdun. Le musée a été entièrement relooké pour les commémorations de 2016 et a été inauguré par le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel le 29 mai 2016. Le musée raconte l'histoire de la bataille de Verdun en 1916 à travers une collection exceptionnelle d'œuvres d'art, des photographies et des séquences filmées.

A quelques pas du musée, nous visitons le village en ruine de Fleury. Le village a été complètement détruit pendant les bombardements d'artillerie lourde et n'a pas été reconstruit par la suite. La nature a maintenant pris le dessus, mais on peut encore voir les restes de certains bâtiments et d'une chapelle commémorative.

Continuez vers le Fort de Douaumont, la forteresse qui a été lourdement bombardée pendant la bataille de 1916. Les troupes allemandes ont pris le fort, mais les Français ont pu le reprendre après des combats sanglants. Le cimetière le plus important de la région de Verdun est le cimetière de Douaumont et l'ossuaire de Douaumont. L'ossuaire est un monument aux restes des soldats français et allemands qui sont morts sur le champ de bataille de Verdun. À travers de petites fenêtres extérieures et des niches, on peut voir au moins 130 000 restes de squelettes de combattants non identifiés des deux nations. A l'intérieur de l'ossuaire, le plafond et les murs sont partiellement recouverts de plaques avec les noms des soldats français morts à la bataille de Verdun. Certains des noms sont issus de batailles qui ont eu lieu dans cette région pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que pour les vétérans des guerres d'Indochine et d'Algérie. Les familles des soldats reconnus ici par leur nom ont dû contribuer à ces photos individuelles.

Devant le monument, et en bas de la colline, se trouve le plus grand cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale avec 16 142 tombes. Il a été inauguré en 1923 par André Maginot, vétéran de Verdun, qui allait plus tard concevoir la ligne Maginot. L'ossuaire a été officiellement inauguré le 7 août 1932 par le président français Albert Lebrun.

Déjeuner à Douaumont.

Après le déjeuner, nous visitons la "Tranchée des Baïonettes". En juin 1916, cet échafaudage ancré faisait partie d'un saillant (arc) à l'ouest du fort de Douaumont, que les Allemands voulaient désespérément prendre. Le 12 juin, les Allemands lancent une grêle de fer et de plomb sur les positions françaises. L'attaque a complètement surpris les Français. Le 137e régiment d'infanterie français a été détruit presque jusqu'au dernier homme.

Les équipes françaises qui explorent le champ de bataille en 1920 découvrent le terrible destin du régiment sur les instructions des soldats qui ont survécu. Une des tranchées a été découverte complètement remplie, avec seulement une rangée de baïonnettes sortant du sol. Les baïonnettes étaient toujours attachées à leurs fusils. Un corps a été trouvé à côté d'eux à chaque fois. La 3e compagnie du 137e régiment a été enterrée vivante (ou a-t-elle été gazée et enterrée plus tôt ?), est morte presque instantanément là où elle se trouvait.

Nous rentrons à l'hôtel pour notre dîner. Après le dîner à notre hôtel, nous repartons pour le spectacle du soir : Des Flammes à la Lumière.

JOUR 3

Après un délicieux petit déjeuner, nous quittons Verdun pour la rive gauche de la Meuse afin de visiter le monument du Mort Homme, le monument basé sur le célèbre ordre du commandant général français Philippe Pétain : "ils ne passeront pas !

Ensuite, sur la Butte de Vauqois pour voir les vestiges des tranchées et des abris souterrains. La colline de Vauquois était d'une importance stratégique pour les deux camps, car celui qui s'y trouvait pouvait surplomber toute la région à l'est de la forêt d'Argonne et ainsi avoir un aperçu des voies de ravitaillement et de l'arrière de l'ennemi. Lorsqu'il n'y avait plus de terrain à gagner en surface, ils ont déplacé la guerre sous terre. De nombreux cratères de mines montrent encore les cicatrices de cette guerre souterraine.

De Vauqois, nous nous rendons à Montfaucon d'Argonne pour voir le Mémorial américain. L'emplacement du monument, construit sur la ligne de front allemande et les bunkers allemands, est tout simplement époustouflant. Le monastère en ruines constitue toujours la toile de fond idéale pour le Mémorial américain.

A Romagne-sous-Montfaucon, nous visitons le plus grand cimetière américain d'Europe : le cimetière américain MeuseArgonne contient les tombes de 14 246 soldats morts lors de l'offensive de 1918. Neuf récipiendaires de la Médaille d'honneur sont enterrés ici.

Puis à Châtel Chéhéry pour suivre les traces du sergent York. Après que son peloton ait subi de lourdes pertes, Alvin York a pris le commandement. Il a courageusement mené sept hommes à un nid de mitrailleuses allemandes, qui a jeté un feu mortel et continu sur le peloton. Dans cette action héroïque, le nid de mitrailleuses a été pris, avec 4 officiers allemands et 128 hommes ainsi que diverses armes.

Un peu plus loin, bien cachés dans la forêt, nous visitons l'Abri du Kronprinz, un ensemble de bunkers allemands, utilisés comme quartier général par le prince héritier pendant la bataille.

C'est la dernière visite de ce magnifique voyage de 3 jours dans et autour de Verdun. Arrivée à Menin vers 20h30

x

Inclus

• Le voyage en autocar de luxe quatre étoiles avec système On Board Entertainment, bar, toilette, dvd et climatisation
• Chauffeur expérimenté de Herman & Vandamme
• Guide expérimenté de Herman & Vandamme
• 2x nuitée dans l’Hôtel Les Orchidées
• 2x buffet du petit-déjeuner dans l’Hôtel Les Orchidées
• 2x dîner dans l’Hôtel Les Orchidées
• Spectacle Des Flammes à la Lumière

Pas inclus

• Les repas des voyages à l’aller et au retour et les repas de midi sur place
• Toutes les boissons
• Les assurances voyage et annulation (€ 3,60 par jour, par personne)
• Le pourboire du chauffeur est facultatif et est une expression de votre appréciation
• Paquet d’excursions : Mémorial de Verdun, Fort de Douaumont & Fort de Vaux, Ossuaire de Douaumont, Citadelle Verdun. € 42 par personne.

Supplément Singel : €74,00

Facilités